Storchenwiege auf Facebook

Storchenwiege

A propos

Comment tout a commencé

Nous sommes heureux de vous accueillir sur www.storchenwiege.fr. Je souhaite vous raconter comment est née l'écharpe porte-bébé Storchenwiege®, fabriqué en Allemagne:


En ma qualité d'ingénieur textile, cela fait 40 ans que je travaille dans la fabrication de tissus. La Haute Lusace, région de l'est de la Saxe dans laquelle nous vivons, justifie d'une longue tradition dans l'industrie textile. Dans le cadre de mon travail, j'ai aussi été en contact avec des sages-femmes. Le chef d'entreprise Günter Schwartzer avec son petit-fils en écharpe Lorsque notre première petite-fille, Anna, est née en 1996, nos enfants ont rapidement ressenti le besoin de disposer d'une plus grande mobilité, et ce avec leur bébé. Un landau n'était pas adapté à toutes les activités, par ex. la marche sur les sentiers de la Suisse saxonne.

Günther Schwartzer mit Baby im BabytragetuchLes autres systèmes n'étaient pas vraiment pratiques, surtout pour le petit bébé. De plus, Anna était un véritable «bébé porté» et signalait souvent son besoin de contact avec son père et sa mère très bruyamment. Elle voulait être portée. Les sages-femmes m'ont alors donné un tuyau: l'écharpe porte-bébé.

Après avoir passé en revue les produits disponibles sur le marché, je suis arrivé à la conclusion qu'aucune écharpe ne convenait parfaitement. J'ai commencé à concevoir moi-même un tissu qui puisse être utilisé comme écharpe porte-bébé. L'écharpe devait être très solide et pouvoir également porter un enfant un peu plus grand; il devait bien se nouer, être souple et élastique en diagonale et remplir toutes les conditions de respect de l'environnement. C'était tout de même ma petite-fille Anna qui devait être portée dedans.

Le résultat a été «Storchenwiege®»: notre propre écharpe porte-bébé, un produit écologique, contrôlé et certifié sans substances nocives, élastique en diagonale et très solide puisque des fils en coton stables sont utilisés dans les deux sens du fil, c'est-à-dire dans la longueur et en travers.

Notre Anna se sentait très bien dans son écharpe. Elle était remarquablement bien tenue, comme par une main invisible. Sa petite colonne vertébrale si sensible était bien soutenue et Anna se sentait au chaud et en sécurité. Le fait que notre petite-fille soit satisfaite m'a poussé à lancer l'écharpe porte-bébé Storchenwiege® sur le marché et donc à convaincre de jeunes familles des nombreux bienfaits du portage et à susciter leur enthousiasme pour le portage de leur enfant.

L'écharpe porte-bébé Storchenwiege® pouvait alors être produite en grandes quantités. Elle a été rendue résistante au rétrécissement, a été dotée d'une marque pour identifier le milieu et de différentes couleurs sur les côtés les plus longs pour faciliter le nouage et parachever l'écharpe porte-bébé Storchenwiege®, qui se distingue aussi par son très bon rapport qualité/prix. Depuis, notre écharpe porte-bébé a rencontré un franc succès en Allemagne, en Europe et outre-mer et nos 4 autres petits-enfants se sont sentis et se sentent encore, eux aussi, très bien et en sécurité dans leur écharpe de portage.

Au début de l'année 2009, vu mon âge, il était temps de passer le relais à la nouvelle génération. Mes deux filles, Ulrike Kaul et Claudia Dix, travaillent chez Storchenwiege® depuis déjà un certain temps ; elles m'ont soutenu, ont apporté des idées et ont acquis beaucoup de connaissances. Toutes deux sont fortes d'une grande expérience du portage en écharpe puisqu'elles ont porté nos cinq petits-enfants. Elles présentent donc toutes les conditions nécessaires pour continuer à développer Storchenwiege®. Le service administratif et l'expédition de l'entreprise Storchenwiege® ont été transférés à Dresde le 1er janvier 2009, près de l'ancien site d'Eibau.

Bien évidemment, je ne quitte pas Storchenwiege® définitivement, je vais continuer à conseiller mes deux filles.

Nous souhaitons continuer à satisfaire au mieux les bébés et les parents qui portent leurs enfants dans nos écharpes porte-bébé Storchenwiege®.

Cordialement, Günter Schwartzer

Baby im Babytragetuch